logo

Tout ce qu’il faut savoir sur la Vanne EGR

D’après la législation en vigueur, tout véhicule en état de circuler doit obligatoirement disposer d’un système en marge de réduire le taux de pollution de l’environnement. C’est dans cette optique que la vanne EGR a été créée. Cependant, il faudrait encore connaître toutes les fonctions de ce dispositif. Cet article vous dit tout sur le sujet.

Qu’est-ce qu’une vanne EGR ?

Ce système conçu pour lutter contre la pollution environnementale agit de sorte à réduire la diffusion d’oxyde d’azote transmise dans l’air. En principe, ce sont les véhicules équipés d’un moteur Diesel qui en sont dotés. Toutefois, les engins à essence peuvent également en disposer. La réduction s’opère par l’intermédiaire d’un outil propre au véhicule appelé collecteur d’admission. Il s’agit d’un clapet permettant d’ingurgiter au moins 40% des gaz d’échappement pour ensuite les attiédir. Ce clapet peut être ouvert ou au contraire fermé par une dépression du dispositif, dès lors que la vanne est de type pneumatique. Si au contraire, elle est électrique, c’est le calculateur qui se chargera de l’ouvrir et de le fermer. Généralement, en métal de forme cylindrique, la vanne se trouve dans votre moteur, plus précisément entre les collecteurs d’admission et d’échappement. Néanmoins, son emplacement peut différer d’un véhicule à un autre.

Quels symptômes de ce système sont susceptibles d’être associés à une panne ?

Vous pouvez vous retrouver en situation de panne, causée le plus souvent par un dépôt de calamine sur votre vanne qui s’en trouve par conséquent bloquée. Une vanne non fonctionnelle entraîne un mauvais fonctionnement du moteur et un éventuel endommagement d’autres pièces du véhicule. Plusieurs signes révélateurs permettent de reconnaître une telle situation. Il s’agit entre autres :

  • Du défaut de puissance du véhicule remarqué lors de l’accélération ;
  • Du système d’admission recouvert de crasses ;
  • Des temps d’arrêt brusques et réguliers du véhicule ;
  • Du signal envoyé par le tableau de bord affichant le voyant moteur ;
  • De la fumée noirâtre dégagée par le pot d’échappement.

Quels sont les moyens efficaces pour faire face à l’encrassement de votre vanne ?

Il existe de nombreuses solutions pour gérer le recouvrement de ce dispositif vanne par la calamine. La première solution, connue sous le nom de décalaminage, consiste à faire retirer ce résidu par un professionnel en la matière. La deuxième consiste à procéder au nettoyage de votre vanne, après l’avoir démonté à l’aide d’un produit adapté en circonstance. Par ailleurs, vous pouvez aussi réussir à décrasser le système en optant pour une conduite excédant les 110 km/h tout en roulant à une vitesse plus basse que celle sur laquelle vous êtes habituellement. Pour éviter tout effet d’encrassage et par conséquent toute panne, pensez à l’avenir à conduire à haut régime.

Combien faut-il dépenser pour remplacer une vanne défectueuse ?

Bien qu’un simple nettoyage de la vanne puisse suffire pour qu’elle soit de nouveau opérationnelle, il se peut que vous soyez dans l’obligation de la changer. Le prix du remplacement de celle-ci dépend du modèle de véhicule dont vous disposez. Toutefois, vous devez compter en moyenne 300 euros pour effectuer un changement dans un garage. Ce prix peut atteindre les 700 euros si votre véhicule est un modèle avancé.

moteur